Who We Are Services EXPERTISE Locations INTEREL GLOBAL PARTNERSHIP Insights Contact Us

Consultation parlementaire – quels enseignements pour le “Monde d’après”?

La consultation menée avec l’IFOP auprès de plus de 150 parlementaires a permis de faire ressortir quelques enseignements clés:

#innover Au cours des deux derniers mois, les Français ont été interrogés quasi quotidiennement sur le confinement. Les parlementaires ont traversé cette même période sans que leur opinion ne soit jamais sollicitée, cette démarche étant inhabituelle en France, alors même qu’elle est usuelle dans d’autres pays européens. En tant que professionnels des affaires publiques, nous avons voulu innover en travaillant avec l’IFOP pour comprendre comment les parlementaires – dans leur ensemble – ont eux aussi vécu cette période singulière, comment ils envisagent le rôle du Parlement à l’issue de la crise, et quelles sont selon eux les priorités pour l’avenir du pays.

#ouvrir Les parlementaires interrogés ont clairement exprimé le souhait de modifier leurs habitudes de travail en ouvrant davantage le Parlement, notamment à, la concertation citoyenne et aux experts. Pour l’amélioration du travail législatif, 64% souhaitent que les citoyens y aient une plus grande place. Deux sur trois souhaitent voir plus d’experts, et un sur trois souhaite que les représentants d’intérêts aient une place plus importante.

#relocaliser La quasi-totalité des parlementaires qui ont participé à l’étude considère que l’un des enseignements majeurs de la crise doit être un retour à la souveraineté économique, notamment à travers la relocalisation de productions stratégiques. Ils sont même 92% à souhaiter renforcer les contrôles des investissements en France pour les entreprises étrangères dans les secteurs stratégiques. Mais pour 2/3 des répondants, cette souveraineté doit s’entendre à l’échelle européenne plutôt que française.

#ecologie L’adhésion à la lutte contre le réchauffement climatique reste élevée et 83% des parlementaires considèrent que des contreparties environnementales devront être exigées de la part des entreprises qui bénéficieront de mesures de relance. Toutefois, le choc économique attendu est tel que seuls 58% estiment que la relance ne doit pas se faire au détriment des engagements climatiques de la France, contre 42% qui considèrent que la relance économique est prioritaire par rapport aux engagements climatiques.

#TaxeGAFA Enfin, les parlementaires s’accordent sur le financement de la relance. Près de 8 parlementaires sur 10 considèrent qu’il faut renforcer la hausse des dépenses publiques quitte à creuser la dette. Néanmoins, 97% des répondants estiment qu’il faut avancer sur la taxation des plateformes numériques (GAFA), et une majorité (57%) considère qu’il faudra surtaxer les entreprises qui auront fait des bénéfices pendant le confinement.

#dependance Interrogés sur les réformes programmées par le gouvernement avant la crise, les parlementaires ont plébiscité à 86% le maintien du projet de loi sur le grand âge et l’autonomie. L’importance des sujets sanitaires pendant la crise se traduit également par le souhait d’une écrasante majorité de discuter d’une grande loi de programmation sur la recherche. En revanche, ils sont une majorité à considérer que le projet de réforme des retraites, et de la loi audiovisuelle, devraient être repoussés ou annulés.

Pour avoir accès au document complet: Consultation parlementaires IFOP pour Interel – Mai 2020

Lire les articles parus à ce sujet dans Public Sénat et Le Figaro.