L’Analyse du mois de Florence Maisel – Mars 2015

Les élections départementales qui ont eu lieu au mois d’avril ont marqué l’avènement du tripartisme en France : à l’issue du premier tour de ce scrutin local, ce sont en effet trois blocs, la droite républicaine alliée au centre, la gauche et le Front National, qui se sont partagé le paysage politique à peu près à parts égales.

Le Front National a fait le meilleur score de son histoire dans des élections locales avec près de 25% des votes. Il a eu huit élus au premier tour[1], est arrivé en tête dans une quarantaine de départements, et a pu se maintenir au 2ème tour dans la moitié des cantons.

À l’issue du second tour, l’UMP et ses alliés ont conquis 28 nouveaux départements[2], tandis que la gauche perdait près de la moitié des siens –  dont des départements symboliques comme l’Essonne de Manuel Valls, le Nord de Martine Aubry ou la Corrèze de François Hollande – pour ne plus diriger aujourd’hui que 34 départements contre 61 jusqu’alors[3]. En raison du non report de voix et du mode de scrutin, le Front National n’a finalement remporté aucun département.

Les français ont fait de cette élection un enjeu national, et ce sont clairement exprimés contre la politique du gouvernement de François Hollande. Par ailleurs, l’unité de la droite et du centre a joué en faveur de ces formations, tandis que la gauche a pâti de sa désunion, un grand nombre de candidats écologistes ou du Front de Gauche ayant fait campagne de façon autonome.

Manuel Valls a pris acte de la victoire de la droite, mais a indiqué qu’il n’y aurait pas d’infléchissement de la politique du gouvernement, et a annoncé de nouvelles mesures en faveur de l’investissement public et privé.

Le gouvernement a dû également affronter ce mois-ci la colère des professions de santé qui sont descendues en nombre dans la rue contre la loi de santé portée par Marisol Touraine, qui a été âprement discutée à l’Assemblée Nationale.

L’ambiance générale a enfin été assombrie tout au long du mois par une série de tragédies qui ont fait la Une de l’actualité : l’accident d’hélicoptère en Argentine, intervenu sur le tournage d’une émission de télé-réalité, et qui a coûté la vie à huit français, dont les sportifs Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine. L’attaque terroriste au musée du Bardo à Tunis, dans laquelle 18 touristes étrangers dont 3 français ont trouvé la mort. Le crash volontaire de l’avion de la compagnie Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence qui a fait 150 victimes.

Au chapitre des bonnes nouvelles, la croissance repart légèrement à la hausse et le pouvoir d’achat rebondit après 3 années de baisse, grâce à la chute du prix du pétrole et à une pression fiscale moins importante. En revanche, après la baisse de janvier, le chômage a augmenté en février.



[1] Alors qu’il ne disposait que de 2 élus au total jusqu’à présent

[2] Ils dirigeront désormais 67 départements contre 40 avant les élections

[3] L’unique département qui a basculé de droite à gauche est la Lozère.

Author

Florence Maisel

Managing Partner, France

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *