L’Analyse du mois de Florence Maisel – Juin 2015

Le mois de juin a été marqué par la volonté de l’exécutif d’afficher fermement le maintien de sa ligne politique, en dépit des critiques qui s’expriment dans son propre camp.

Un remaniement « technique » a fait entrer au gouvernement deux secrétaires d’État proches de François Hollande, mais pas de frondeurs ni d’écologistes, signifiant ainsi la continuité de la politique adoptée depuis janvier 2014 avec l’annonce du pacte de responsabilité.

Sur la loi Macron, dont il a fait le symbole de la réforme, le Premier ministre a choisi de passer en force, en utilisant à nouveau l’article 49.3 lors de la deuxième lecture à l’Assemblée Nationale, pour éviter une « guérilla parlementaire ». Moins de deux semaines après le congrès de Poitiers, les frondeurs se sont indignés de cette situation, et ont dénoncé certaines mesures d’inspiration libérale qui ont été introduites dans le texte par le gouvernement, et saluées par le MEDEF[1].

Le projet de loi controversé sur le renseignement a été adopté définitivement par le Parlement, en plein scandale d’écoutes des dirigeants français par les services secrets américains, et a été voté par une large majorité gauche-droite.

François Hollande a officiellement lancé le calendrier de la réforme technique du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu[2]. Mais la réforme politique, qui consisterait à fusionner l’impôt sur le revenu et la CSG, n’est pas à l’ordre du jour.

Le Président de la République remonte légèrement dans les sondages (+ 1 point) et se prépare à affronter les élections régionales – dernière grande consultation avant 2017 – avec l’objectif de limiter une défaite annoncée.

Les évènements internationaux se sont également invités dans l’actualité française, comme le psychodrame de la dette grecque, qui a fracturé le front franco-allemand au cours des derniers jours, où les attaques terroristes en Tunisie et au Moyen Orient, au moment même où une tentative d’attentat dans une usine de l’Isère a pu être déjouée[3].

Au plan économique, les signes de reprise se multiplient : l’INSEE prévoit une accélération de la croissance en 2015 (+ 1.2% pour l’ensemble de l’année). La hausse de la consommation des ménages se confirme, et l’investissement des entreprises progresse légèrement. Toutefois, le chômage continue de progresser, avec 16.200 demandeurs d’emploi supplémentaires au mois de mai.



[1] Comme le plafonnement des indemnités prud’homales allouées aux salariés en cas de licenciement abusif.

[2] Les dispositions seront fixées dès le projet de loi de finances pour 2016 et la mise en œuvre interviendra en 2018

[3] L’auteur des faits a néanmoins assassiné son patron avant de le décapiter

– See more at: http://www.interelgroup.com/what-were-talking-about/lanalyse-du-mois-de-florence-maisel-juin-2015/#sthash.Hoo4Wsfp.dpuf

Author

Florence Maisel

Managing Partner, France

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *